Les plantes

4 bonnes raisons de faire de l’ortie l’alliée de votre jardin et de votre santé !

Qui ne s’est jamais retrouvé avec de vilaines piqûres d’ortie en se baladant dans son jardin ? 

Cette plante urticante est bien souvent mise au banc des accusés des indésirables.

Et pourtant ! Elle est salvatrice pour votre jardin et son jardinier ! 

Ne vous fiez pas aux apparences, nombreuses sont ses propriétés.

Découvrons ensemble les bienfaits de l’ortie :  

Ortie Urtica

L’ortie urtica, la plante miracle de votre jardin

Non, l’ortie n’est pas une mauvaise herbe bonne qu’à vous piquer . L’ortie est une plante bio indicatrice de la nature de votre sol. 

Et oui ! Avec une forte teneur en fer et friande d’azote, celle-ci pousse dans des sols riches en matière organique ! 

Mais ce n’est pas tout, cette plante miracle est une redoutable fertilisante. 

A son contact les plantes voient leur croissance stimulée grâce à sa richesse en azote. 

Et elle renforce même leur défenses face aux maladies ! 

Mélangez au compost, elle lui permet de se décomposer plus rapidement.

De plus, l’ortie est un nid de biodiversité. 

Nombreux sont les auxiliaires qui s’y abritent et qui s’en nourrissent.

Alors pourquoi ne pas l’inviter dans votre potager ? 

Qui s’y frotte s’y pique !

L’ortie bichonne votre potager : elle est un excellent traitement préventif contre les nuisibles. 

Adieu les pucerons et autres acariens !

Vous vous demandez comment l’utiliser comme bouclier face aux agresseurs potentiels ? 

Ni plus ni moins qu’en purin d’ortie ! 

Celui-ci fertilisera votre sol et protégera vos plantes !

Son fer et son azote agiront comme un amendement dans votre potager. 

Suivez la recette : 

1 kg de feuilles fraîches, 10 litres d’eau (de pluie de préférence) et un seau ! 

Hachez les feuilles et faites-les macérer plusieurs jours dans l’eau en prenant soin de remuer chaque jour votre mélange. 

Votre purin sera prêt lorsqu’il n’y aura plus de trace de mousse !

Filtrez, réservez votre préparation et utilisez les déchets dans votre potager ou dans votre compost ! 

Votre purin peut être conservé plusieurs mois en veillant à ce qu’il soit à l’abri de la lumière et de la chaleur. 

Panier d'orties

Une arme redoutable contre le mildiou

Vos tomates sont en guerre avec le mildiou ? 

L’ortie arrive à sa rescousse ! 

En effet, il s’agit d’un excellent traitement préventif contre le mildiou. 

Antifongique, associée à une bouillie bordelaise, les champignons n’y résisteront pas !

De quoi sauver vos plants de tomates abîmés.

Et en plus elle prend soin du jardinier !

Cette petite plante urticante cache bien son jeu, elle prend soin du jardinier aussi bien que de son jardin ! 

Les feuilles d’ortie sont comestibles, pleines de bienfaits et en plus elles sont bonnes. 

En soupe, en tisane, en salade, en tarte,  en omelette, elle se décline sous toutes les formes. 

Et ses propriétés sont multiples : 

L’ortie contient 6 fois plus de vitamine C que l’orange ! 

um, c’est un complément alimentaire sans pareil.

Elle est également riche en acides aminés et en protéines. 

Enfin, elle est connue par les phytothérapeutes comme étant anti-inflammatoire.

A vos fourneaux ! 

Quelques astuces pour dompter ce précieux allié

Gare à la confusion, l’ortie a une cousine un peu moins sympathique, le lamier. 

Elles se ressemblent, sont toutes deux comestibles, mais le lamier ne possède pas les atouts de l’ortie. 

Elles se distinguent aisément car le lamier ne pique pas et arbore des petites fleurs blanches lors de sa floraison.

Une fois la distinction faite, vous pouvez partir à la cueillette ! 

Mais comment cueillir cette plante qui se protège si bien ? 

La récolte à l’aide d’un gant est encore la plus efficace mais sachez que vous pouvez les récolter après l’avoir battue au sol, une fois la sève partie, le pouvoir urticant se dissipe. 

Les plus téméraires peuvent la récolter à la main. 

En effet, le dessous de ses feuilles ne pique pas ! 

toujours les feuilles tendres en priorité. 

La récolte se fait du printemps à l’automne.

Faites attention à ne pas cueillir votre ortie sur un sol pollué ou souillé.  

Enfin, veillez à ne pas prélever toutes vos orties afin que cette merveille de bienfaits puisse se ressemer l’année suivante ! 

IMPORTANT

Évidemment, en cas de traitement médical (comme hypertension, diurétique, anti inflammatoire ou anti coagulant), veillez à demander à votre médecin si l’ortie est compatible avec votre traitement, on ne sait jamais les effets combinés !

Crédits photo : shutterstock.com

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

2 Commentaires

  • Reply
    Antigonos
    19 novembre 2020 at 0 h 06 min

    Il n’y a jamais eu aucune preuve scientifique de l’action d’un purin sur les insectes ou champignons ! (Quant à la bouillie bordelaise, elle est toxique comme tous les sels de cuivre… Elle est autorisée en bio parce qu’il n’y a pas le choix et que traditionnel, c’est tout…)
    Oui, c’est un bon engrais (qui peut même “cramer” les plantes…) mais comme l’ortie n’est pas un fixateur d’azote atmosphérique (au contraire elle vide le sol où elle pousse) cela ne fait jamais que prendre celui qui s’y trouve déjà : aucun intérêt. Autant faire du compost avec des déchets. Quant à l’apport en fer… Ce genre de carence est très rare !
    Il n’est pas forcément nécessaire de resemer car diverses espèces comme la Grande Ortie sont des plantes vivaces.
    Si, le dessous des feuilles piquent aussi ! En revanche les poils des tiges sont tournés vers le haut donc on peut les couper à la main si on fait un mouvement en remontant.
    Les poils urticants fonctionnent comme des bombonnes sous pression et pleines de diverses substances chimiques irritantes leur “goulot” se casse en biseau en prenant alors la forme d’une aiguille pour injection. Le fait de battre la plante brise toutes ces extrémités fragiles et le liquide est perdu. Cela n’a aucun rapport, donc, avec la sève !

  • Reply
    test
    7 janvier 2021 at 16 h 11 min

    test commentaire

  • Laisser une réponse